Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Plessis-sur-Vert / Marville-Moutiers-Brûlé (bifurcation incluse)

O Longueur
Ce tronçon est d’une longueur de 10,8 kilomètres environ.


O Situation
Le noeud autoroutier permet les échanges entre la RN 12 mise à 2x2 voies et l’infrastructure projetée, qui passe au Sud du « Plessis-sur-Vert », en rive Nord de la RN 12 actuelle. À partir de ce noeud autoroutier, le tracé chemine en tracé neuf entre Vernouillet et Louvilliers-en-Drouais, puis entre Allainville et Garnay.
Le projet franchit ensuite, au Sud de Garnay, la vallée de la Blaise et une voie ferrée. Il dévie Chambléan par le Sud avant de se raccorder sur la RN 154 à 2x2 voies existantes, à hauteur de Marville-Moutiers-Brûlé.


Enjeux environnementaux majeurs

Les principaux enjeux environnementaux sont liés ici :
 Au franchissement de la vallée de la Blaise : risque d’inondation, enjeux paysagers très forts ;
 Au franchissement d’autres vallées, qui présentent également des enjeux paysagers forts : vallée Saillard, vallée de Bois-le-Roi ;
 Au franchissement d’un périmètre de protection éloigné de captage d’eau potable ;
 Aux emprises sur les espaces boisés à l’Est de Louvilliers-en-Drouais, et en rives de la vallée de la Blaise ;
 À la présence de plusieurs secteurs urbanisés situés à 300 m du tracé (Chambléan) et à 500 m du tracé (Les Corvées/Vernouillet).


Viaducs

Un viaduc de 1 000 m est projeté pour franchir la vallée de la Blaise. Celui-ci permet également le franchissement d’une voie ferrée et de la RD 928 en rive droite de la Blaise.

O Localisation des points d’échanges

 Noeud autoroutier de Plessis-sur-Vert, raccordé sur la RN 12 actuelle ;
 Diffuseur Dreux Sud, raccordé sur la RN 154 actuelle.

O Dispositifs de péage
Le diffuseur de Dreux Sud est équipé d’une gare de péage.

O Référentiel géométrique retenu
Le référentiel retenu est ICTAAL L1, pour une vitesse de 130 km/h.

Secteur 2 : section Dreux – Chartres
O Longueur

Ce tronçon est d’une longueur de 20,2 kilomètres environ.

O Situation / principes de l’aménagement sur place

La RN 154 entre Dreux et Chartres est déjà aménagée à 2x2 voies.
Dans le cadre du présent projet, les modifications projetées sur cet axe sont les suivantes :
Suppression des points d’accès actuels qui ne permettent pas d’intégrer l’infrastructure dans un système fermé à péage ;
Création d’un nouveau point d’échange avec gare de péage ;
 Rectifications ponctuelles du profil en long, près de 1,5 km ;
 Création de bandes d’arrêt d’urgence (BAU) de 3.00 m ;
 Mise aux normes des bandes d’arrêt d’urgence ;

Localisation des points d’échanges

Un point d’échange sera créé, il s’agit du diffuseur de Serazereux (Tremblay), raccordé sur la RD 26.


Dispositifs de péage

Le diffuseur projeté de Serazereux (Tremblay) sera équipé d’une gare de péage.
O Référentiel géométrique retenu
L’aménagement sur place est conçu suivant le référentiel ICTAAL, avec deux vitesses de références possibles : le référentiel retenu est ICTAAL L1, avec une vitesse de 130 km/h, cela nécessite des rectifications de profils en long.

Gares de péage

Le diffuseur projeté de Serazereux (Tremblay) sera équipé d’une gare de péage.

Le diffuseur de Dreux Sud est équipé d’une gare de péage.

Ouvrages d’art courants

Dans le présent chapitre sont considérés comme ouvrages d’art courants, les ouvrages qui permettent le franchissement ou le rétablissement des voiries principales (RD, RN, autoroutes, bretelles autoroutières) ; le franchissement ou le rétablissement des voies ferrées ; les Passages Grande Faune (PGF) ; les ouvrages mixtes (ouvrages de rétablissement des continuités écologiques et/ou des voiries principales et/ou de transparence hydraulique).

 1 Passage Grande Faune (PGF) spécifique ;
4 passages inférieurs ;
 3 franchissements routiers ;
 1 franchissement d’aménagement cyclable

Ouvrages d’art non courants

L’étude des variantes de tracé a permis l’identification de quatre Ouvrages d’Art Non Courants (OANC) au sens de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités d’élaboration, d’instruction, d’approbation et d’évaluation des opérations d’investissement sur le réseau routier national :
 L’ouvrage de franchissement de la vallée de l’Avre entre les communes de Nonancourt (Eure) et de Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir), dit viaduc de l’Avre ;
 L’ouvrage de franchissement de la vallée de la Blaise au Sud de Dreux (commune de Garnay, Eure-et-Loir), dit viaduc de la Blaise ;
 L’ouvrage de la RN 12 de franchissement de la vallée de la Blaise à l’Est de Dreux (commune de Dreux, Eure-et-Loir), en doublement d’un ouvrage existant, dit viaduc des Pains Perdus ;
 L’ouvrage de franchissement de la vallée de l’Eure à l’Est de Chartes (commune de Saint-Prest, Eure-et-Loir), dit viaduc de l’Eure.

Parti architectural

O Piles

Deux familles de piles sont produites pour les ouvrages non courants.
 Les solutions à tablier métallique auront une pile évasée en partie supérieure. Cette sur-largeur permet de supporter les poutres principales.
 Les solutions à tablier béton (caisson) auront un fût similaire aux solutions métalliques mais rectiligne jusqu’en haut car les entraxes des appareils d’appui des tabliers béton sont plus étroits.
Les futs proposés auront des formes communes aux deux types de solutions afin de créer une homogénéité architecturale quel que soit la solution retenue.
Afin d’affiner la silhouette des piles, des zones de béton matricé et lisse seront mises en place, dans la plus grande largeur de la pile et sur la tranche des piles les plus épaisses.


O Corniches

La structure est métallique et supportera la gouttière. Elles assureront également la terminaison des dalles.
Le capotage supérieur de la corniche sera vert (RAL 6011 ACQPA). Les parties inférieures seront gris clair (RAL 7035 ACQPA).

O Écrans sur ouvrage

Lorsque l’ouvrage supporte des protections acoustiques, ces dernières seront supportées par la corniche également.
Les écrans de protection phoniques seront transparents (de type PMMA) afin de minimiser leurs présences. Les montants seront métalliques gris clair également.
Les garde-corps et écrans GEFRA seront métalliques de couleur gris clair (Acier galvanisé et/ou peinture gris clair) identique à la sous face des corniches.


O Tabliers

Les différentes solutions se distinguent par leurs matériaux (béton ou acier) et par la forme de leur tablier (hauteur constante ou variable).
Les tabliers métalliques ainsi que les éléments secondaires (pièces de ponts, entretoises) seront verts (RAL 6011 ACQPA). Les tabliers en béton seront de couleurs gris clair avec un parement soigné simple.

Viaduc de la Blaise

Quatre variantes ont été étudiées, ayant toute un profil en long similaire, la différenciation des variantes se fera sur l’épaisseur du tablier, la portée des travées et la forme des piles. C’est au niveau des rapports plein/vide que la qualité des ouvrages pourra être jugée dans ce paysage ouvert.
La solution technique proposée pour la suite des études est un ouvrage à deux tabliers à ossature mixte acierbéton à poutres entretoisées à 19 travées.

Le Plessis-sur-Vert / Marville–Moutiers–Brûlé via Garnay

Partager cet article

Repost 0