Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES GARES DE PÉAGE
Secteur 1 : Section Nonancourt – Dreux
Tronçon 1.1 : Buray / Le Plessis sur Vert
Ce troncon comporte 3 gares de péage.
Compte tenu de la géométrie de l’autoroute projetée au Nord de Nonancourt (courbes de rayons modérés), la
barrière pleine voie (BPV) est proposée à Saint-Lubin-des-Joncherets.
Le système de péage est complété par 2 gares de péage situées sur chacun des ½ diffuseurs de Saint-Lubin-des-Joncherets.
Tronçon 1.2 : Aménagement sur place de la RN 12
Ce troncon comporte 1 gare de péage.
La BPV est implantée à l’Ouest de Dreux. La section de RN 12 à l’Est de la voie ferrée serait libre de péage.
Tronçon 1.3 : Le Plessis sur Vert / Marville – Moutiers – Brûlé (bifurcation incluse)
Ce troncon comporte 1 gare de péage.
Le diffuseur de Dreux Sud est équipé d’une gare de péage.
Secteur 2 : Section Dreux – Chartres
Ce troncon comporte 1 gare de péage.
Le diffuseur projeté de Serazereux (Tremblay) sera équipé d’une gare de péage.
Secteur 3 : Contournement de Chartres (Poisvilliers / Prunay le Gillon)
Ce troncon comporte 1 gare de péage.
Le diffuseur de Poivilliers (Chartres Nord) est équipé d’une gare de péage.
Secteur 4 : Section Chartres – A10
Section 4.1 : Sous-section comprise entre les contournements de Prunay-le-Gillon – Allonnes et
d’Ymonville
Ce troncon comporte 1 gare de péage.
Le diffuseur de Voves est équipé d’une gare de péage.

Tarification et périmètre de la concession


Le dispositif de péage de référence utilisé dans le cadre de cette étude est le péage fermé sur l’ensemble de l’itinéraire, à l’exception :
 de la section réaménagée de la RN 12 entre Vert-en- Drouais et la rocade est de Dreux ;
 Et de la section entre le raccordement à la RN154 aménagée à 2x2 voies dans le département de l’Eure au nord du projet et le diffuseur de Saint-Lubin des Joncherets.
Sur la section de la RN12 entre Vert-en-Drouais et la rocade Est de Dreux, un péage ouvert est mis en place. Lecoût du péage ouvert pour les usagers a été fixé sur la base du tarif kilométrique moyen retenu comme hypothèse rapporté à la longueur de la section entre Vert-en-drouais et la RD 828. Les échanges entre les échangeurs RN 12 –RD 828 ; RN 12 – Avenue Wilson et RN 12 – Rocade Est de Dreux se font hors tarification dans ce cadre.
Cette section est la plus courte et aucun usager ne surpaye le trajet effectué.
En effet, la configuration urbaine du secteur ne permet pas – ou à un coût très important en investissement et en exploitation – la mise en place d’un dispositif de péage fermé au droit des trois échangeurs étudiés : entre le projet de la RD 828 ; à l’échangeur Wilson ; ou à celui de la rocade Est de Dreux. Le référentiel VSA 90 a d’ailleurs été choisi dans ce secteur pour tenir compte de ces enjeux environnementaux. La solution du péage ouvert dans ce secteur garanti également une meilleure fluidité du trafic.
De plus, compte-tenu de l’intégration de la RN12 au périmètre de la concession et de son rôle de desserte de la ville de Dreux, il paraît également difficile d’inclure ces points d’échanges dans un dispositif de péage fermé, alors qu’ils offrent des accès aux contournements ouest et est de la ville et qu’ils jouent un rôle important de desserte urbaine dans la configuration actuelle de la RN 12.
Sur la section comprise entre la Madeleine de Nonancourt (échangeur n°1) et le diffuseur de Saint-Lubin des Joncherets (échangeur n°3) un péage ouvert a également été mis en place. Dans ce schéma, les échanges entre la RN154 (point n°1) et la RN12 (point n°2) se font hors tarification. Les échanges entre la RN154 (n°1) et le diffuseur de Saint-Lubin des Joncherets sont tarifés selon le tarif kilométrique moyen défini. Enfin, dans ce schéma, les échanges entre la RN12 (n°2) et Saint-Lubin des Joncherets (n°3) seraient légèrement légitimement surtarifiés au regard du tarif kilométrique moyen. Ces échanges ne concernent cependant qu’un très faible nombre d’usagers.
Là encore, la configuration des lieux et le contraintes environnementales, et notamment la proximité de la valléede l’Avre, ne permettait pas l’implantation d’un dispositif de péage fermé au droit de l’échangeur n°2, sauf à un coût très important d’un point de vue environnemental, en investissement et en exploitation.
La solution du péage ouvert dans ce secteur garantit également une meilleure fluidité du trafic.

Partager cet article

Repost 0