Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La FEEL et l’ASCVEG poursuivent leurs réunions d’information dans les villages concernés par l’éventuel passage de l’autoroute 154.

Dans tous les villages où sont organisées ces réunions d’information, les maires, de quelque bord qu’ils soient, nous prêtent sans grandes difficultés une salle capable de recevoir le public.

Mais mardi à Tremblay, NON, malgré la demande insistante de Martine Trofléau, présidente de la FEEL. Christelle Minard, maire et conseillère départementale, n’a pas voulu mettre la salle des fêtes de Tremblay à la disposition de la FEEL et de l’ASCVEG.

« Pour l’heure, ce n’est pas opportun de faire une information au public alors que le projet n’a pas encore été amendé par les élus ».

Beaucoup de maires pourtant, jugent cela opportun; madame Minard, NON…

Deux choses me gênent :

La première, c’est la méthode quelque peu stalinienne pour museler ce qui n’est pas encore une opposition de peur sans doute d’être débordée et de ne pouvoir répondre à des arguments de bon sens que par des formules catéchistiques dont plus personne ne croit.

Je sais bien que madame Minard, suppléante du député Marleix, grand défendeur de ce projet inutile, est une peu « menottée » par son patron malgré une opposition grandissante de son électorat au sujet de cette autoroute qui n’apportera que des nuisances, mais là, le procédé est un peu violent.

La deuxième chose qui me gêne est une privation de droit.

Lorsque nous avions été reçus à la sous-préfecture de Dreux par le tout nouveau Sous-Préfet, il nous avait accueilli par ces mots : « Je suis heureux de vous accueillir chez vous ». C’était certes quelque peu démagogique mais tellement teinté d’une volonté de se rappeler qui nous sommes…

Dans le domaine public, personne n’est propriétaire des bâtiments dont il garde les clefs, il n’en est que le gardien. Ces bâtiments sont la propriété de la collectivité et nul ne peut nous en priver.

Madame Minard a fait une grossière erreur en refusant à la FEEL et à l’ASCVEG l’accès à la salle des fêtes pour l’information de ses administrés. Je pense que cet égarement la poursuivra longtemps et prouve en tout cas qu’elle n’est plus de son temps.

« Pour l’heure, il est toujours opportun d’informer le public des projets en cours ».

Vous n’avez été élu(e)s (tous les élus) que pour nous représenter. Rousseau dans son « Contrat Social » disait « qu’à chaque fois qu’on élit quelqu’un pour nous représenter, on perd de sa liberté ». C’est bien pour ça que nous vous surveillons, il faudra vous y faire, changer ou être changés.

La réunion a donc eu lieu en plein air, le public était là, calme et intéressé et les questions furent nombreuses. C’est bien la preuve que vous avez eu tort madame Minard.

Partager cet article

Repost 0