Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

marche-rc-10-09-07-copie-2.jpg

Les opposants au projet d'autoroute se remettent en marche Prochaine marche le 7 octobre en vallée d'Avre
Le temps était, certes, idéal pour une petite promenade dominicale, mais les organisateurs ne s'attendaient pas forcément à être si nombreux. Ils étaient une bonne centaine à battre la campagne, hier matin, à l'initiative de l'ASCVEG, soutenue par l'AGSL et l'ACTS d'Escorpain qui avait envoyé une délégation. Une marche symbolique de quelques kilomètres et une pause casse-croûte dans les bois de Chambléan, alors même que le dossier n'a pas d'actualité brûlante au sortir de l'été. Les opposants à l'autoroute voulaient avant tout entretenir la flamme d'une mobilisation qui se veut « réfléchie et constructive ». Bertrand Thierry, président de l'ASCVEG (Assocation de sauvegarde du cadre de vie et de l'environnement de Garnay) a rappelé le sens de la démarche de l'association, qui, si elle se positionne résolument contre le projet d'autoroute, est prête à un « oui, mais... », s'il s'agit d'envisager une solution alternative. « Ce qui ne veut surtout pas dire "on ne veut pas d'une autoroute à Garnay, alors mettez-la à Tréon." Nous sommes conscients qu'il faut travailler autour d'une réflexion sur l'aménagement. »
Un dossier chez Borloo
Les opposants à l'autoroute fondent d'ailleurs un nouvel espoir sur le prochain « Grenelle de l'environnement » annoncé dans les prochaines semaines par Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables. On se prend même à espérer « un moratoire sur les autoroutes. Pour l'instant, on ne sait pas trop, mais on espère qu'on arrêtera un jour de faire des autoroutes dans tous les sens. En attendant, tout semble bloqué.» Les membres de l'ASCVEG ont profité de l'été pour constituer un dossier dans lequel, ils posent un certain nombre de questions aux élus auquel il est destiné. Jean-Louis Borloo en recevra d'ailleurs un exemplaire très prochainement. Reste que les organisateurs étaient plutôt satsfaits de leur matinée. « Nous sommes des gens calmes et responsables, nous voulons simplement participer au débat et à la discussion comme cela doit se faire normalement dans une démocratie. Le but, c'est la concertation et la réflexion » L'ambiance était détendue, à l'ombre des chênes des bois de Chambléan. Mais il y aura assurément des jours plus difficiles.
Yves Le Calvez. 

Après la trêve estivale, les opposants à la future autoroute ont repris leurs actions. Une rentrée réussie, avec une bonne centaine de marcheurs, hier matin, dans la campagne garnetaise.
Opposés à un tracé sud qui ne serait pas sans conséquences sur la vallée d'Avre, les membres de l'ACTS d'Escorpain ne resteront pas inactifs, puisqu'ils ont annoncé l'organisation de leur propre manifestation. Elle est prévue, le 7 octobre prochain, le parcours n'étant pas encore définitivement arrêté, il sera communiqué ultérieurement.
Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0