Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le “Golgotha” de la RN 154

Une centaine de personnes a manifesté hier à Allonnes pour la RN 154. Le cortège a défilé d’Allonnes au rond-point de Boisville-la-Saint-Père pour y planter 25 croix, symbolisant autant de victimes sur la RN 154.

A
bien y regarder, la manifestation organisée hier après-midi sur la RN 154 entre Allonnes et le rond-point de Boisville-la-Saint-Père avait presque des reflets d’image pieuse. Une centaine de personnes marchant sur la route, portant calicots et banderoles à bout de bras mais surtout 25 croix noires, en la mémoire des 25 trépassés dans des accidents de la circulation, ces dix dernières années, sur la portion Allonnes-Prunay-le-Gillon. Une image forte en tout cas pour les manifestants venus réclamer aux pouvoirs publics de respecter leurs engagements quant aux aménagements de la RN 154 cadencés dans le contrat de plan Etat-région 2000-2006.

Des habitants des villages alentour, des élus, des militants de Jouons Collectif A 154 opposé à la concession autoroutière payante, des représentants politiques des Verts et du PS mais aussi pas mal d’élus locaux flanqués de leur écharpe tricolore... La manifestation organisée par Claude Gallet, le maire (sans étiquette) d’Allonnes et Jacky Ferré, le maire (PS) de Prunay-le-Gillon, a eu un certain retentissement auprès de tous ceux qui s’intéressent de près à l’aménagement de la RN 154.


« J’en appelle aux pouvoirs publics »


A commencer par Philippe Vigier, le député (Nouveau Centre) de la 4e circonscription, apôtre de la concession autoroutière payante, qui ne voyait aucune contradiction à se joindre à cette manifestation en faveur du contrat de plan Etat-région. « Ce sont deux dossiers distincts, disait-il, les travaux de la déviation d’Allonnes n’ont que trop tardé. Il en va de la sécurité des usagers de la RN 154 comme de la tranquillité des riverains. »


Avant que le cortège ne se mette en route, la gendarmerie et la DDE ayant dévié la circulation dans les deux sens sur la RN 154, Claude Gallet a ramené le débat sur sa préoccupation du moment. « Nous sommes réunis parce que le préfet a fait de la sécurité routière l’une de ses priorités. Les travaux de la déviation d’Allonnes et de mise à 2x2 voies de la portion de 8,5 km entre Allonnes et Prunay ont été sans cesse reportés. J’en appelle aux pouvoirs publics et aux décideurs pour que ces travaux démarrent dès 2009 », a-t-il lancé sous les applaudissements des manifestants.


Trois kilomètres plus loin, au rond-point de La Chaudière, les manifestants ont planté au centre de l’ouvrage les 25 croix noires symbolisant autant de victimes de la route. Une minute de silence a été respectée à leur mémoire. « Il faut arrêter cette hécatombe », répétait encore Claude Gallet selon qui la solution autoroutière n’est pas non plus idéale. « Avec les carrières qu’il y a tout autour, les camions de matériaux continueront à emprunter la 154 et passeront toujours à Allonnes. Ce trafic en desserte locale, plus les automobilistes qui ne voudront pas payer l’autoroute, continuera de générer, selon l'élu, 5 000 véhicules/jour à Allonnes ».

Stéphane Marchand

                                                                                                                  l'écho républicain

Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0