Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux candidats à la Législature pour l’Arrondissement de Dreux,

Aux Conseillers Généraux du Département d’Eure et Loir,

Au Président du Conseil Général d’Eure et Loir,

Aux Président et Vice-Président du Conseil Régional, Région Centre,

Aux Présidents des Communautés de Commune de la COVAL, CAdD et CCPB

Copie pour information aux Maires des communes de :

Saint-Lubin-des-Joncherets, Saint-Rémy-sur-Avre, Escorpain, Châtaincourt, Boissy-en-Drouais, Louvilliers-en-Drouais, Garancières, Allainville, Vernouillet, Garnay, Marville-Moutiers-Brûlé, Le Boullay-Thierry, le Boullay-Mivoye.

 
 
 

                   Mercredi 23 mai 2007

 
 
 

Mesdames, Messieurs,

Suite à l’annonce d’un projet autoroutier reliant Allaines à Nonancourt, plusieurs associations d’un secteur allant de Marville-Moutiers-Brûlé à Saint-Lubin-des-Joncherets se sont regroupées pour faire entendre leur voix.

Nos quatre associations dénoncent tout d’abord le manque de concertation quant au choix du tracé. Les procédures doivent être respectées. Normalement, dès les études préliminaires (zone d’étude large de 10 à 20 km), les associations auraient dû être consultées, ce qui n’a pas été le cas (voir en pièce jointe les procédures à mener pour la réalisation d’une autoroute concédée).

Nous comprenons que le projet est bien avancé puisqu’on nous déclare que l’autoroute contournerait par le Sud-Ouest les agglomérations de Nonancourt et de Dreux, avec comme passage obligé les communes de Saint-Lubin, Garnay et Marville-Moutiers-Brûlé. Nous en déduisons que nous sommes déjà dans l’étape de l’avant-projet sommaire qui consiste à étudier un fuseau d’une largeur de un kilomètre. Tout laisse à penser que nous ne serons consultés uniquement lors de l’enquête publique (débat sur une bande de 300 m de largeur), ce que nous dénonçons énergiquement.

Nous sommes conscients de la nécessité de disposer d’un axe conséquent pour relier Orléans à Rouen. C’est pourquoi dans une démarche constructive nous proposons une alternative au tracé envisagé.

Un rapport de la Cour des Comptes, daté de 1998, demandait à ce que la construction des autoroutes se fasse en priorité sur les axes routiers existants afin d’éviter de « bétonner » nos campagnes. Nous sommes, par conséquent, surpris de voir que le tracé retenu passerait en pleine nature entre Marville-Moutiers-Brûlé et Nonancourt, alors qu’il est parfaitement possible d’aménager les routes nationales existantes. Ainsi, à partir de Nonancourt, nous suggérons d’élargir la N12 dans la traversée de Saint-Rémy-sur-Avre.

La fin de l’aménagement en deux fois deux voies de la N12 entre Saint-Rémy-sur-Avre et Chérisy ainsi que la rocade Est de Dreux seraient, d’après nos information, budgétisées par l’Etat et les collectivités pour une mise en service à l’horizon 2015.

Dans ces conditions, il nous paraît tout à fait pertinent que l’axe Orléans - Rouen suive ce tracé. Il serait alors possible d’emprunter une voie rapide à 2x2 voies entre Louviers et le Nord de Chartres.

Nous sommes également étonnés que cette Route Nationale à 2x2 voies, déjà réalisée à plus de 50% par nos impôts, devienne une autoroute payante sur tout son trajet. Nous devrons également participer aux financements des travaux réalisés par la concession : les échangeurs, les aménagements anti-bruit, la mise aux normes de sécurité de la voie actuelle réservée aux véhicules lents entre Dreux et Chartres.

Les camions et voitures traverseront à nouveau en grand nombre tous les villages.
La sécurité enfin acquise doit-elle être remise en cause ? Est-ce le bon choix économique et politique ?

De plus, le tout routier est-il toujours la priorité avec le réchauffement climatique ?
Le ferroutage a-t-il été étudié ?

Nous demandons à vous les élus et aux candidats à la législature de nous donner votre position par rapport à cette proposition et de nous soutenir pour qu’au moins une étude de faisabilité soit réalisée par la Direction des routes.

Sachez que nous sommes fortement mobilisés et que lors des réunions que vous organiserez dans nos communes, la population ne manquera pas de vous interpeller pour connaître votre position. Sachez, également, que nous ne nous laisserons pas endormir par des propos qui laisseraient entendre que c’est l’Etat qui décide. La consultation des élus nous le savons est déterminante.

Dans l’attente de vous lire ou de vous rencontrer, veuillez recevoir, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 
                                Francine SEUGE                                                                      Bertrand THIERRY
                         Présidente de l’Association                                             Président de l’Association
                                 Contre le Tracé Sud                                                de Sauvegarde du Cadre de Vie
                                                                                                                     et de l’Environnement de Garnay
 
                                      Hughes GERNEZ                                                           Jean-Marc BASTON
   P                  Président de VIVAVRE                                                Président de l’Association Marville

                                                                                                            Préservation et Valorisation du Cadre de Vie

 
Tag(s) : #les infos, les actions

Partager cet article

Repost 0