Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autoroute, écologie : l'Avern cuisine les candidats aux législatives Des questions précises et embarrassantes

 

 

Association de défense de l'environnement créée à Vernouillet sur des problématiques locales, l'Avern monte en puissance. Sa présence dans la contestation du projet autoroutier A 154, l'organisation d'une conférence sur l'eau les 1er et 2 juin en portent témoignage. Pour Germaine Fraudin, la défense de l'environnement doit déboucher sur des engagements concrets. La présidente de l'Avern a choisi d'interpeller les candidats aux élections législatives sur cinq grands thèmes : les énergies renouvelables, l'eau, le respect du cadre de vie, les transports, la nécessité de soumettre les grands projets à une concertation préalable. Elle situe son questionnement dans le prolongement des engagements pris par le Président de la République dans le cadre du pacte écologique. Mais Germaine Fraudin ne veut pas se contenter de généralités et de simples déclarations d'intention. Elle soumet les candidats à une épreuve de vérité qui demande des réponses précises. Sur ce point, le chapitre des transports est particulièrement éloquent. « Quelles mesures prendrez-vous localement pour réduire le transport routier ? » interroge-t-elle avant de centrer sa curiosité sur les moyens concrets de faire du rail une alternative crédible à la voiture.

 

 

Plus loin, le projet autoroutier A154 qui prévoit notamment l'aménagement d'un barreau entre Marville-Moutiers-Brûlé et Nonancourt est envisagé sous l'angle de son impact sur la santé publique, sur l'environnement et sur la bio diversité. Cette forme de questionnement ne pourra qu'accentuer l'intérêt des citoyens directement touchés par les sujets évoqués.

L'embarras des élus

 La présidente de l'Avern risque aussi d'embarrasser les élus candidats aux législatives, lesquels ne sont pas totalement vierges. C'est particulièrement le cas de Gérard Hamel, député maire UMP, qui, tout en souhaitant insérer le projet autoroutier dans les meilleures conditions ne saurait le remettre en cause. Autre candidate, la socialiste Birgitta Hessel n'est pas très éloignée de cette position même si sa présence au sein de la majorité du conseil régional peut lui permettre de faire état des engagements significatifs de cette collectivité en faveur du rail. Il est piquant de rappeler que lors des précédentes législatives, les deux principaux candidats s'étaient empoignés sur la question des efforts déployés pour le transport ferroviaire. Cette fois, ils auront Germaine Fraudin pour arbitres. Présents dans le décor, les Verts ne se priveront sans doute pas de l'opportunité de titiller les uns et les autres sur leur frilosité.

 

 

Malik Laïdi.

LA REPUBLIQUE DU CENTRE JEUDI 24 MAI 2007

Association de défense de l'environnement, l'Avern profite des législatives pour demander aux candidats de prendre des engagements précis. L'autoroute A 154 est au centre de sa curiosité.

1. Aurez-vous la volonté d'imposer les énergies renouvelables et les matériaux dits écologiques dans l'habitat collectif afin de préserver les ressources, la santé et la qualité de vie et de réduire les factures sur le long terme ?

2. En ce qui concerne l'eau insisterez-vous auprès de l'Assemblée pour que les eaux pluviales récupérées soient utilisées à l'intérieur des habitations – réseau alimentant les toilettes par exemple, technique que d'autres pays européens utilisent sans difficultés particulières ?

3. Ferez-vous, comme certains s'y étaient engagés en principe en 2002, du respect et de la protection du cadre de vie, une priorité partout dans votre circonscription ?

4. Considérant que le réchauffement climatique et la crise des ressources énergétiques obligent à repenser nos modes de déplacement personnel et de transport de marchandises : a. Quelles mesures, prendrez-vous localement pour réduire le transport routier ? b. Mettrez-vous tout en oeuvre pour réaliser une liaison ferroviaire, plus fréquente, plus confortable et plus rapide entre Paris et Dreux, incitant les habitants à prendre le train plutôt que leur voiture ? c. La réouverture de la voie ferroviaire Dreux Chartres vous parait-elle être envisageable pour le transport de marchandises ?

5. Sachant que selon l'IFEN (Institut français de l'environnement) l'impact des infrastructures routières et de leur construction sur l'environnement, la biodiversité et la santé est considérable, avez-vous l'intention de remettre en cause la décision du projet autoroutier pour la 154 entre Chartres et Dreux qui traverserait tout un territoire de campagne encore relativement protégé et de privilégier plutôt les axes existants ?

 6. Pensez-vous qu'il soit souhaitable d'éclairer les décideurs par des débats comprenant les associations, en amont, avant toute élaboration d'un projet de grande envergure ? Enfin nous vous invitons à signer le Pacte écologique législatif sur : www.pacte-ecologique.org/legislatifs/jemengage.php Le transport entre dans le débat de ces élections législatives.

Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0