Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prise de position de Monsieur Beaufour, maire de Garnay dans le dernier bulletin municipal :

... Dans cette rubrique il est un projet qui se trame à un plus haut niveau, l'État, la Région .., il ne peut être passé sous silence tellement il nous préoccupe ici à GARNAY puisque nous sommes tous concernés. A ce sujet, pour nous en général, pour le Conseil en particulier, que "les choses soient bien claires" comme le disent volontiers les politiques de tous bords : en tant que Garnetais nous nous devons d'être opposés à ce projet, non par esprit de contradiction, mais seulement parce qu'il divise, défigure et dévalorise notre village et qu'en même temps celui-ci perdra définitivement son habituelle quiétude, à tel point qu'il s'est constitué spontanément un Comité de défense qui a ressuscité très opportunément l'ancienne Association vieille d'une vingtaine d'années
- de Sauvegarde du Cadre de Vie et de l'Environnement de GARNAY -. Elle est en bonne main, présidée par Bertrand THIERRY de CHAMBLEAN.
A cette heure Selon MM. HAMEL, notre Député et FRARD, notre Conseiller Général, aucun tracé ne serait arrêté.... peut-être. La Direction Départementale (DDE) sur un plan a dessiné ce qu'elle appelle un faisceau, qui de NOVANCOURT rejoint MARVILLE - ce tracé allégorique et flou évite tous les sujets qui fâchent .Mais pour nous, ce qui est regrettable, c'est que le seul tracé officiel existant qui soit connu. Il nous vient de la Préfecture d'Eure et Loir - c'est que de MARVILLE d'où il vient, il côtoie notre hameau de CHAMBLEAN situé en pleine zone des nuisances sonores, qu'ensuite il découpe en deux notre Commune, ses terres agricoles et pour aller soit vert l'Ouest - GARANCIERES et BOISSY, ou vers l'Est vers ALLAINVILLE et LOUVILLIERS .
Des arguments existent pour en détourner et repousser le tracé présenté....tel que l'existence d'une zone protégée dite NATURA 2000 qui nous a été imposée, mais il est à craindre qu'elle ne soit pas prise en compte car elle ne pèse pas lourd face à des impératifs pécuniaires pour seulement sauver une ou des espèces d'orchidées sauvages en voie de disparition.
Il en existe d'autres plus réalistes et l'Association les évoquera probablement dans la rubrique qui leur est réservée dans ce bulletin, et ce projet serait prévisible à l'horizon 2015. D'ici là, la pression existante pourrait s'engourdir, voire s'éteindre, et ce serait regrettable. Car il est probable que cette quatre voies se fera car jugée nécessaire qu'elle soit ici ou là, et l'Association devra réagir pour ne pas laisser faire n'importe quoi au niveau des décibels et de l'environnement.
Alain BEAUFOUR.
Tag(s) : #Points de vue

Partager cet article

Repost 0