Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était invité une vingtaine d’associations pour ou contre le projet de l’A 154 et a réuni une cinquantaine de personnes. Chaque association du collectif était représentée.

         La réunion était introduite par Monsieur le sous-préfet qui s’est présenté comme garant du bon fonctionnement de la réunion ; il a insisté sur l’importance de la transparence, de la démarche participative et d’une information hiérarchisée.

Cette réunion étant la troisième, après la rencontre avec le monde agricole et le monde économique. 

 

         C’est ensuite Monsieur Gaillard de la DREAL qui prend la parole.

         Depuis le 25 juin 2010, la décision de recourir à la concession pour achever l’aménagement en 2x2 voies de la RN 154 a été prise, par Monsieur BORLOO, alors ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, il est inclus en plus la partie de la RN 12 entre Dreux et la Madeleine de Nonancourt.

La DREAL a reçu une feuille de route et a engagé des études afin de déterminer des zones d’option de passages possibles. Un « 6 pages » a été réalisé expliquant le déroulement de la concertation à venir, ce document a été acheminé par voie de poste en 85000 exemplaires. Plusieurs voix s‘élèvent pour dire que l’information n’est pas arrivée partout.

Un site a été ouvert www.154-12.centre.gouv.fr.

Un dossier de concertation peut être demandé auprès du maître d ‘ouvrage. Ce dossier de 80 pages reprend plus dans le détail toutes les options étudiées. Il est consultable dans 85 mairies du département, ainsi que dans les lieux où il y aurait des réunions et des expositions. La DREAL se dit à l’écoute de toutes nouvelles propositions, si elle est argumentée.

 

Toutes ces expos seront ouvertes aux heures habituelles d’ouverture des lieux qui les accueillent. Des permanences de la DREAL seront assurées à certaines dates, voir sur le site de la DREAL.

 

A l’issue de cette phase de concertation, un bilan sera fait de toutes les propositions, il sera précisé un fuseau préférentiel dans lequel seront identifiées plusieurs hypothèses de tracés. Il y aura alors une nouvelle phase de concertation pour dégager un axe préférentiel. Le tracé définitif auquel sera ajouté une bande de 300 mètres, fera l’objet d’une dernière enquête publique.

 

Dans la salle, de nombreuses personnes prennent la parole pour expliquer leur refus d’une mise en concession autoroutière, leurs doutes sur cette transparence, alors que beaucoup avaient le sentiment de s’être fait rouler dans la farine par le débat public. Il est dit que toutes les propositions sont déjà dans tous les cahiers d’acteurs réalisés pour le débat public. Il est reparlé des voies de substitution, des véhicules qui vont repassés dans les villages. Il est demandé si le ministère actuel de l’environnement a été contacté …

Le sentiment quasi général est de ne pas être  du tout écouté.

 

Le débat public a coûté 1,5 millions d’€uros, cette phase coûtera 1,5 millions d’€uros, les 2 dernières entre 1,5 et 2 millions d’€uros, c'est-à-dire avant le premier coup de pioche, ce projet aura déjà coûté 5 millions d’€uros !!!

 

Ensuite, M. Gaillard présente rapidement les différentes études par rapport aux options de passage, séparant son exposé en 4 parties :

-         Secteur Dreux-Nonancourt et raccordement RN154-RN12

-         Secteur Dreux-Chartres

-         Secteur Chartres

Secteur Chartres sud et raccordement A10.

 

 

Dans chaque secteur, un certain nombre d’option de passage ont été étudié. Chaque option étant évaluée selon 4 critères :

-   fonctionnalité (essentiellement l’attractivité du projet pour les usagers de la RN 154-12 actuelle et sa capacité à desservir le territoire) ;

-   impacts sur les milieux naturels et humains ;

-  concédabilité (*), c’est-à-dire la capacité de l’ouvrage à être intégré dans un projet de concession et à pouvoir être accompagné d’un itinéraire de substitution pour les véhicules non autorisés sur l’autoroute ;

       -  coût de la réalisation. (À ce stade des études, compte-tenu des nombreuses possibilités de tracés au sein d’une même option, les coûts ne peuvent pas être définis précisément. Ainsi les chiffres annoncés dans le document sont à considérer comme des ordres de grandeur). ????????????????????????

 

Secteur Dreux- Nonancourt

Tag(s) : #non à l'autoroute

Partager cet article

Repost 0