Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après 10 ans d'existence, un "rapport LOTI" doit faire un bilan d'infrastructures réalisées.
Le bilan du premier tronçon de l'A19 avait indiqué que la fréquentation était de 60  % inférieure aux prévision. Le bilan de l'A28 a démontré que les retombées économiques n'étaient pas au rendez-vous et que là également, le trafic était moindre que prévu.

Le bilan LOTI de l'A51 est encore plus critique.

Bilan de l'A51

(tronçon autoroutier de 30 km entre La Saulce près de Gap et Sisteron) :
Dans le cadre de la Loi d'Orientation des Transports Intérieurs, le Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable (qui dépend du Ministère de L'Ecologie) a réalisé en novembre 2009  le bilan de l'A51 :
         - Il constate une augmentation de 72 % des coûts de construction de l'A51  par rapport à l'Avant Projet Sommaire (APS).
         - Il établit que le trafic sur l'A51 est inférieur de 21 % aux prévisions !
         - Il note que seulement 44 % des poids lourds choisissent l'A51 à péage et continuent à circuler sur la RN 85 !
         - Il remarque que la création d'une zone d'activité risque de faire obstacle aux flux de la faune et de réduire l'intérêt des mesures compensatoires !
         - Il observe qu'au regard des circonstances actuelles (crise économique, Grenelle de l'Environnement...), on peut s'interroger sur la pertinence d'avoir construit une autoroute à péage à 2 X 2 voies sur 30 km et en parallèle une route à 2 X 2 voies sur 20 km...
         - Il reconnaît que des investissements non autoroutiers, de moindre envergure et avec un impact plus faible sur l'environnement, auraient certainement pu apporter une amélioration plus significative de la desserte routière.

Tag(s) : #non à l'autoroute

Partager cet article

Repost 0