Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Echo républicain  21/02/13 

Un nouveau tracé de l'A 154 sème le doute

Les opposants au projet de l’autoroute A 154 sont en colère. Le tracé retenu en décembre par le préfet pourrait subir de fortes modifications.

En ce moment, Jacques Lemare, conseiller général de Dreux-Ouest prend son bâton de maréchal pour vanter les vertus de la future grande agglomération du pays de Dreux et de la future autoroute A 154.

Ainsi, lundi soir, il a animé une réunion publique pour les élus d'Allainville et de Garancière-en Drouais.

Entre Allainville et Vernouillet

Lorsqu'il a abordé le sujet de l'autoroute, des membres de l'ASCVEG (Association de sauvegarde du cadre de vie et de l'environnement de Garnay), qui se battent depuis de longues années contre le projet de la mise en concession de l'actuelle RN154, ont été très surpris de l'entendre dire que Dreux-Agglomération et le pays Drouais avaient demandé un élargissement du fuseau proposé par le préfet de la Région Centre.

« On pensait que le tracé dévoilé par le préfet le 20 décembre était définitif », commentent les opposants. « D'autant plus que ce choix avait été éclairé par plus de 700 contributions. »

Les membres de l'association ont été encore plus surpris lorsque Jacques Lemare a sorti une carte présentant un autre tracé.

« Il ne s'agit pas d'un élargissent de fuseau, mais d'un fuseau baladeur », tonnent-ils. « Le préfet de région fait passer l'autoroute entre Garancières et Allainville. Sur le tracé montré par Jacques Lemare, elle passerait entre Allainville et Vernouillet. Elle passerait tout près des Corvées, le quartier historique de Vernouillet. L'échangeur se ferait au niveau de la Pyramide et non plus du côté de Vert-en Drouais. » Depuis les membres de l'ASCVEG ne décolèrent pas.

« Nous sommes contre ce projet depuis longtemps, car pour nous, il n'apportera rien. Il détruira des terres agricoles, coûtera très cher et accroîtra l'insécurité routière sur les petites routes puisque tous les gens qui ne voudront pas prendre l'autoroute les emprunteront. De plus, on nous dit depuis le début qu'il faut faire cette autoroute parce que la RN154 est dangereuse. Or, les chiffres prouvent que le nombre d'accidents et de personnes tuées sur cette route sont en baisse. »

Les membres de l'association, qui n'ont jamais baissé les bras, vont intensifier leur lutte. « Si le tracé dévoilé par Jacques lemare est celui qui est finalement choisi, les habitants de Garnay se seront pas les seuls à voir leur vie quotidienne se dégrader. Les habitants des Corvées, soit 5.000 personnes, seront directement touchés. Et ça, jusqu'à présent, personne ne le savait. »

Pour Gérard Hamel, « l'autoroute doit passer près de Dreux et de Vernouillet »

Ils sont bien décidés à multiplier les pétitions pour dire non à l'autoroute

« Le tracé dévoilé par le préfet est le bon », assure, de son côté, Gérard Hamel, président de Dreux-Agglomération. « Je pense effectivement qu'il serait bon que la jonction entre la 154 et la RN12 se fasse du côté de la Pyramide. Mais on ne peut rien dire aujourd'hui. Il n'y a rien de neuf. Des études sont en cours pour affiner le tracé proposé par le préfet. Quoi qu'en pensent les opposants, cette autoroute se fera. Pas n'importe comment, pas n'importe où et pas à n'importe quel prix, mais elle se fera. Il faut juste qu'elle soit la moins gênante possible. Elle devra quand même passer près de Dreux et de Vernouillet. Ce serait idiot d'avoir les inconvenants de cette structure, sans en avoir les avantages !»

Pascale Rouchaud

Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0