Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Gérard Hamel, le barreau Est n'est pas une alternative à l'A 154

Le député-maire UMP de Dreux dénonce la « démagogie » d'élus locaux souhaitant exploiter les inquiétudes provoquées par le tracé autoroutier Marville-Nonancourt. Il entend relancer des aménagements sans cesse reportés.

Gérard Hamel n'était pas à la réunion de Garnay qui, le 27 avril, rassemblait des opposants au tronçon autoroutier Marville-Nonancourt, composante de l'axe Orléans-Rouen, dit « A 154 ». Mais le compte rendu qu'il a lu dans La République du Centre l'a fait réagir. « Quand je lis que M. Lethuillier parle de réunion souterraine, je suis abasourdi. Il y était à cette réunion souterraine. Le 26 janvier, le préfet avait invité les conseillers régionaux, les conseillers généraux, et les parlementaires. Oui, Michel Lethuillier était là et ce jour-là, aucun élu de droite, ni de gauche ne s'est manifesté contre le consensus. Le seul à s'être déclaré contre le projet, c'est un élu des Verts ! ». Pour le député-maire de Dreux, il ne fait pas de doute que la prochaine échéance des législatives vient brouiller les cartes en incitant des élus locaux à coller aux préoccupations de leurs concitoyens. « Face aux inquiétudes suscitées par ce projet, M. Lethuillier, ou Mme Hessel (ndlr : conseillère régionale socialiste) font de la démagogie ». S'agissant plus précisément du barreau Est de Dreux dont il a été beaucoup question à Garnay, et qui doit relier la RN 12 à la RN 154 en contournant l'agglomération, Gérard Hamel s'inscrit en faux contre les rumeurs d'abandon du projet. « À partir du moment où l'État est déchargé de la réalisation de l'autoroute, il doit pouvoir se concentrer sur le barreau Est et sur l'aménagement du carrefour de Serville. Je m'emploie à faire inscrire le barreau est au prochain contrat de projet. Pour le carrefour de Serville, je peux dire aujourd'hui que les travaux seront réalisés avant la fin 2009. Et puis, il reste encore à aménager la RN 12 au nord de Dreux ! Ce sont mes priorités ». RN 12, RN 154... Les travaux routiers occupent une place de choix parmi les dossiers que le député-maire de Dreux entend privilégier dans sa... quatrième législature. Dans ce domaine, plus que dans tout autre, l'histoire est un éternel recommencement. La conversion massive des élus locaux à l'idée d'une autoroute concédée à un opérateur privé tire les conséquences du report incessant des crédits, et des travaux prévus dans le cadre des contrats de plan Etat-région baptisés désormais contrats de projets. Classé projet d'intérêt général en 1993, le barreau Est en est resté au stade des études. Quant au pont de Serville, il devait être réalisé en... 2004.

Malik Laïdi.

 Attentif aux propos tenus, le 27 avril, à Garnay, Gérard Hamel dément fermement l'idée selon laquelle le barreau Est de Dreux serait une alternative au tronçon autoroutier Marville-Nonancourt. « Ces projets n'ont rien à voir entre eux. L'autoroute concédée Allaines-Nonancourt s'inscrit dans la continuité de la liaison Artenay-Courtenay qui sera livrée en 2009. Il intègre la déviation de Saint-Rémy pour laquelle la direction des Routes a abandonné l'idée d'un tracé nord. Le barreau Est, lui, doit relier la RN 12 à la RN 154 mise à quatre voies ». Long de 2,5 kilomètres, le barreau Est avait été classé « projet d'intérêt général » le 9 juillet 1993 pour contraindre Sainte-Gemme-Moronval à l'intégrer dans son plan d'occupation des sols. La commune avait proposé un autre tracé en... 1982.

 

Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0