Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'optimisme des anti-autoroute

 

Les associations écologistes et celles de riverains restent fortement mobilisées' contre le projet d'autoroute A 154, et de privatisation d'une bonne partie de l'actuelle RN154, entre Allaines, Chartres et Nonancourt (Eure), via le canton de Dreux- . sud et une partie du canton de Dreux-ouest. « Comme les élus ou les transporteurs routiers, nous aussi nous faisons du lobbying », ont expliqué, vendredi soir; Germaine Fraudin, présidente de lAvern, Bertrand Thierry, président de l'association de sauvegarde du cadre de vie de Garnay, et Martine Trofleau, présidente de la Fédération environnement Eure-et-Loir.

 
LA NOTE S'ALOURDIT  

Ces trois personnes représentant un collectif bien plus large d'associations ont, en effet, été reçues le 3 septembre par Nicolas Gauthier, conseiller transports au sein du cabinet de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Environnement et du Développement durable. « Nous avons fait le point sur le dossier qui nous intéresse et qui se trouve depuis le 7 septembre 2007 sur le bureau de M. Gauthier », rapporte Germaine Fraudin, avant d'ajouter : « Dès le 22 septembre, une grande revue de tous les projets routiers en France sera lancée. La Commission nationale de débat public pourrait alors être saisie dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois. Au final, c'est le ministère qui prendra la décision. »

Sans présumer de cette décision, les opposants sont plutôt optimistes « Le Grenelle 1, qui donne la priorité à la réduction des effets de serre en privilégiant le mode ferroviaire, va être soumis au Parlement. C'est exactement le discours que nous tenons depuis le début. » Les associations ont également appris que les collectivités locales d'Eure-et-Loir devraient, non plus, mettre sur la table 80 millions d'euros d'argent public pour accompagner le concessionnaire privé (voies d'accès, échangeurs, etc.) mais 220 millions d'euros.

 

.
                           L'écho Républicain


Petit bémol à l'article de l'Echo Républicain :
Nous sommes optimistes pour ce qui semble marquer la fin du "tout routier". 
Les différents lobbys vont faire "leur travail" mais les mentalités évoluent.
L'optimisme n'est pas de mise pour le projet A154. Nous attendons les décisions gouvernementales pour continuer ou non notre action.

 

Aux 200 millions prévus pour "accompagner" le concessionnaire privé, il faudra ajouter le coût des "voies d'accès, échangeurs, etc...". Ces travaux ne sont pas inclus dans les 200 M.

Tag(s) : #revue de presse

Partager cet article

Repost 0